Le dispositif Conseiller numérique France Services est ouvert à toute personne entre 16 et 64 ans, quel que soit son niveau de diplôme ou sa nationalité. Les retraités ne peuvent pas devenir Conseiller numérique.

Le manque d’expérience dans le domaine de la médiation numérique n’est pas pénalisant : une formation initiale est prévue pour tous les futurs Conseillers numériques.
Toute personne déjà en poste est éligible, y compris un agent de collectivité ou un fonctionnaire, sauf si cette personne réalise déjà les missions de Conseiller numérique sur la majorité de son temps de travail. Si la personne effectue les missions de Conseiller numérique à temps partiel, elle devra changer de poste pour exercer ces missions à temps plein.

Un Conseiller numérique France Services ne peut pas constituer un des deux agents France Services obligatoires au sein d’une maison France Services : il doit s’agir d’un ETP supplémentaire.

Dans le cas où le Conseiller numérique France Services est en situation de handicap, la subvention prévue au titre du dispositif est cumulable aux aides liées à la situation du salarié. L’aménagement du poste de travail et des horaires sont sous la responsabilité de l’employeur, dans le cadre règlementaire prévu par la loi. L’organisme de formation comme la structure accueillante devront mettre en place ces aménagements.
Il n’est pas possible d’embaucher un Conseiller numérique en CDD, s’il est déjà en poste en CDI.
Le contrat d’engagement de service civique n’est pas éligible au dispositif : si ne structure d’accueil souhaite recruter un volontaire en cours de mission, il convient de lui proposer un contrat de travail dans les règles prévues par les appels à manifestation d’intérêt, ce qui met fin au contrat d’engagement de service civique.
Cet article a-t-il répondu à vos questions ?
Annuler
Merci !