L’échec à l’examen ne remet pas en cause ni le contrat de travail, ni la convention de subvention. En ce cas, la structure d’accueil est invitée à accompagner le salarié à une nouvelle présentation de l’examen.
Cet article a-t-il répondu à vos questions ?
Annuler
Merci !