L’échec à l'examen de la certification Pix ou de l’examen du premier certificat de compétences professionnelles du titre professionnel de Responsable d'Espace de médiation numérique, ne remet pas en cause ni le contrat de travail, ni la convention de subvention. En ce cas, la structure d’accueil est invitée à accompagner le salarié à une nouvelle présentation de l’examen.
En revanche, la présentation aux deux examens constitue une obligation pour chaque Conseiller numérique France Services (sauf cas de dispense) et pour sa structure d'accueil employeur. Le non-respect de cet engagement inscrit dans l'appel à manifestation d'intérêt constitue un motif de remise en cause de la subvention versée à la structure.
Cet article a-t-il répondu à vos questions ?
Annuler
Merci !