Non, le conseiller doit réaliser ses missions à temps plein.
Si toutefois la structure d'accueil ne peut à elle seule proposer un temps plein, il est préconisé de coordonner ce projet d’intervention avec d'autres acteurs.
Cet article a-t-il répondu à vos questions ?
Annuler
Merci !