Conformément à l’arbitrage de la Direction générale de l’emploi et de la formation professionnelle, si l’entité bénéficie déjà d’une aide (ou des aides) au titre de l’emploi du conseiller numérique, la subvention ne peut pas excéder une prise en charge correspondant à la différence entre le montant de la rémunération d'un/des conseillers numériques et l’ aide (ou les aides) perçue(s) au titre de l’emploi d'un/des conseillers numériques. Cette aide est nécessairement déduite du montant de la subvention dont peut bénéficier la structure accueillante.
Cet article a-t-il répondu à vos questions ?
Annuler
Merci !